Archives de Catégorie: 3-Sorties nature

Découverte des garrigues

Dans les carrières de Beaulieu

Par cette chaude fin d’après midi du 17 juin, une quinzaine de passionnés se sont retrouvés autour de Yves Caraglio, le spécialiste des sorties Nature de l’association A.R.B.R.E.
Le groupe
Au programme :
  • observation des insectes,
  • araignées
  • un scorpion très spectaculaire.
Scorpion
La discussion a également porté sur la morphologie, la physiologie, le développement, la classification, la durée de vie et même leur vie sociale des ces petits animaux à 6 ou 8 pattes, avec ou sans ailes.
Observation
Deux heures de balade passionnantes.
Une prochaine sortie nature est programmée le 14 octobre 2017 pour découvrir les arbres remarquables du secteur.
Publicités

Beaulieu : sortie nature

Découverte en garrigues

17 juin – 16 h – L’A.R.B.R.E. vous propose une nouvelle sortie nature « à la découverte de la petite faune de nos garrigues » : insectes, arachnides et autres animaux avec plus de quatre pattes !

Rendez-vous devant le parc des Carrières ICI (accès à partir de l’avenue de Saint-Géniès-des-Mourgues suivre le fléchage « Théâtre des Carrières »).

Prévoir un chapeau pour le soleil, de l’eau pour la soif et si possible une loupe.

Pour faciliter l’organisation, il est préférable de s’inscrire :
envoyer votre réservation par mail.

Sortie ornithologique

Sortie nature du samedi 6 mai 2017

Après les pluies de la matinée, nous profitons de l’éclaircie ensoleillée de l’après-midi pour nous retrouver -15 adultes et 5 enfants- au quai de vendanges dans la plaine où nous garons les voitures.

1 - C'est parti...

Equipés de jumelles et de deux lunettes, nous cheminons dans la plaine de Beaulieu à l’écoute de nos petits amis, les oiseaux. Yves Caraglio nous guide et nous tentons d’identifier les chanteurs. D’abord dame fauvette (une mélanocéphale) occupée peut-être à préparer son nid puis le chant du chardonneret dont la population diminue.

6 - A la recherche de l'outarde canepetière

Le nez vers le ciel nous suivons les circonvolutions d’une buse reconnaissable à ses ailes barrées de deux bandes blanches et cernées de noir puis deux milans noirs.

Une hirondelle de cheminée volette dans l’azur, à distinguer de l’hirondelle de fenêtre et de l’hirondelle de rocher à ses deux grandes queues.

On entend très distinctement –les oreilles tous pavillons dressés- le chant limpide du loriot jaune et noir, petit hôte discret : on l’entend plus souvent qu’on ne le voit. Le rossignol est également de la partie.

Le coucou geai nous fait l’amabilité de se poser sur un arbuste pour nous permettre de l’observer avec la lunette. C’est un très bel oiseau migrateur, de retour d’Afrique et qui parasite les nids des pies, des corneilles et des geais.

Le ciel s’anime avec les choucas des tours.

Nous revoyons le coucou geai particulièrement bien disposé qui prend la pose sur un piquet. En revanche une voire deux outardes canepetières jouent à cache-cache Nous tenterons de les débusquer à distance. Elles ne laisseront affleurer que leur tête se cachant derrière les hautes herbes. Yves nous précise qu’on évalue à 40 le nombre de couples présents dans le département de l’Hérault dont 6 dans la plaine de Beaulieu.

Chemin faisant nous apercevrons des tourterelles et des pies.
La cisticole des joncs entonnera une mélopée sans nous montrer son joli petit nid.
Près d’un abri à chevaux, trois goélands leucophée paressent dans un champ.

Quelques étourneaux concluront cette agréable balade. Il est 19 heures.
Rendez-vous est pris pour la sortie faune le samedi 17 juin prochain.


Régine Paris avec la relecture attentive d’Yves Caraglio.