Archives du blog

Richesse et caprices de l’eau

Mercredi 5 et samedi 8 mai 2021

Initialement programmée au mois de novembre 2021, la 8e édition de Regards croisés 2020 n’a pu s’organiser en raison des mesures restrictives préfectorale liées à la crise sanitaire de la Covid-19.

Cependant, toute l’équipe de l’Association Restinclières Beaulieu pour le Respect de l’Environnement (A.R.B.R.E) s’est mobilisée pour vous permettre de découvrir la richesse et les caprices de l’eau.

Venez découvrir la richesse et les caprices de l’eau

Mercredi 5 mai : atelier ludique pour les enfants à Restinclières (matin ou après-midi au choix sur inscription)

Samedi 8 mai : conférence/débat en entrée libre gratuite à Beaulieu.


Le mercredi 5 mai les enfants de 6 à 12 ans pourront participer à l’atelier animé par Ludovic Cases du Symbo (syndicat mixte du bassin de l’Or). Deux groupes de 20 enfants ont ainsi rendez-vous sur inscription à la Maison pour Tous (MPT) de Restinclières, le matin ou l’après-midi :

Atelier du MATIN 9 h 30 à 12 h (20 places)
INSCRIPTION
ou
Atelier de l’APRÈS-MIDI 14 h à 16 h 30 (20 places)
INSCRIPTION

1re partie (45 mn) :
• Manipulation et discussion autour de la maquette du bassin de l’Or
• Expérience : fabrication d’eau saumâtre avec différents degrés de salinité (ruisseau, étang, mer)
• Info ou expérience sur la fabrication d’une lessive naturelle –si les horaires le permettent

2nd partie (1h30) :
• Sortie près du ruisseau du Mas de Lauriol : captures de « petites bêtes » dans le ruisseau, identification, classification, discussion sur leurs modes respiratoires et notion de chaine alimentaire. La séance se conclura par la détermination de la qualité pollution de l’eau du ruisseau du Mas de Lauriol grâce aux invertébrés observés…


Le samedi 8 mai une conférence/débat se tiendra dans la salle municipale du foyer à Beaulieu à 16 h, mais l’heure pourrait changer selon les mesures restrictives qui seront en vigueur à cette date.

Inscription en ligne souhaitée pour une meilleure organisation de la salle, merci.

Frédéric Léone, géographe spécialisé en catastrophe et risques naturels, professeur des universités, interviendra sur « Vivre et s’adapter dans les zones inondables ».
Photo d’un épisode cévenol <– crue en 09/2002, route de Sommières à Boisseron.

Yves Caraglio, botaniste et chercheur au Cirad interviendra sur « L’adaptation du vivant au manque d’eau ».
Photo de la garrigue par temps sec (climat méditerranéen).

Adhérer Faire un don Parc Beaulieu Parc Restinclières Retour accueil

L’eau

CE RENDEZ-VOUS EST REPORTÉ AU PRINTEMPS 2021

Nous mettrons à jour les informations dès que l’on y verra plus claire en cette période si particulière de mesure gouvernementale de confinement en raison de la crise sanitaire.

Richesse et caprices de l’eau

Du 16 au 21 novembre 2020

Pour cette 8e édition de Regards croisés l’Association Restinclières Beaulieu pour le Respect de l’Environnement (A.R.B.R.E) vous propose de découvrir la richesse et les caprices de l’eau.

Toute la semaine du 16 au 21 novembre, des EXPOSITIONS sur la thématique de l’eau, prêtées par la Maison Départementale de l’Environnement (MDE), seront visibles à la Maison pour Tous (MPT) de Restinclières, et à la salle du Pic Saint-Loup à Beaulieu lors de la soirée débat.


Le mercredi 18 novembre les enfants de 6 à 12 ans pourront participer à l’atelier animé par Ludovic Cases du Symbo (syndicat mixte du bassin de l’Or). Deux groupes de 20 enfants ont ainsi rendez-vous sur inscription à la Maison pour Tous (MPT) de Restinclières, le matin ou l’après-midi :

Atelier du MATIN 9 h 30 à 12 h (20 places)
INSCRIPTION
ou
Atelier de l’APRÈS-MIDI 14 h à 16 h 30 (20 places)
INSCRIPTION

1re partie (45 mn) :
• Manipulation et discussion autour de la maquette du bassin de l’Or
• Expérience : fabrication d’eau saumâtre avec différents degrés de salinité (ruisseau, étang, mer)
• Info ou expérience sur la fabrication d’une lessive naturelle –si les horaires le permettent

2nd partie (1h30) :
• Sortie près du ruisseau du Mas de Lauriol : captures de « petites bêtes » dans le ruisseau, identification, classification, discussion sur leurs modes respiratoires et notion de chaine alimentaire. La séance se conclura par la détermination de la qualité pollution de l’eau du ruisseau du Mas de Lauriol grâce aux invertébrés observés…


Le samedi 21 novembre SOIRÉE DÉBAT pour clore cette semaine, dans la salle municipale de l’Esplanade du Pic Saint-Loup à Beaulieu à 18 h :

Frédéric Léone, géographe spécialisé en catastrophe et risques naturels, professeur des universités, interviendra sur « Vivre et s’adapter dans les zones inondables ».
Photo d’un épisode cévenol <– crue en 09/2002, route de Sommières à Boisseron.

Yves Caraglio, botaniste et chercheur au CNRS interviendra sur « L’adaptation du vivant au manque d’eau ».
Photo de la garrigue par temps sec (climat méditerranéen).


La conférence-débat sera suivie d’un buffet partagé (nouveauté) autour de l’exposition en place.

L’eau et la géologie à Beaulieu

Conférence du samedi 29 février 2020

Passionné de géologie Dominique Gayte a une nouvelle fois animé une conférence en lien avec le thème annuel choisi par l’A.R.B.R.E cette année, l’eau.

Ce fut là encore un bon prétexte pour découvrir la géologie locale sous l’angle de l’eau : l’eau dans le sol, les nappes phréatiques, les sources, les puits communaux (au nombre de 15 à Beaulieu), l’eau et la formation des roches, l’eau et l’érosion des roches.

L’équipe de l’A.R.B.R.E. n’a pas été en mesure de fournir un compte-rendu cette année, ni pour la sortie qui a suivie le 7 mars 2020, dommage.

Gestion de l’eau

L’association A.R.B.R.E.

Un enjeu primordial dans notre environnement méditerranéen.
I
l nous paraît important de nous – et de vous – tenir informés
de tout ce qui se passe en ce moment dans ce domaine.

Depuis la Création en 1955 de la Compagnie Nationale d’Aménagement de la Région du Bas Rhône et du Languedoc, l’utilisation de l’eau du Rhône s’est largement développée, qu’il s’agisse des installations industrielles, de l’irrigation des terres agricoles ou de l’alimentation en eau du Rhône « potabilisée » dont les réseaux ne cessent de s’étendre.
Des installations à haut risque (Seveso, nucléaire) se sont également multipliées en amont sans que pour autant des restrictions d’usage à la mesure des préjudices potentiels soient introduites. Du fait de l’important débit du fleuve, la recherche de ressources de substitution a été quelque peu délaissée.
Quelle eau souhaitons-nous pour demain et comment doit-elle être gérée ?