Archives du blog

Éducation à l’environnement

Trois journées de découvertes pour des élèves de CP à Beaulieu avec des animatrices qualifiées de « Les écologistes de l’Euzière », des bénévoles de l’A.R.B.R.E., et des parents accompagnateurs.

Vendredi 14 octobre 2022

Cette dernière journée sera consacrée plutôt aux vertébrés.

🐾 Matinée en classe

Rappel de la journée précédente consacrée aux insectes et autres petites bêtes, les invertébrés.
Comme il est difficile de les voir, il faut rechercher les indices qui peuvent témoigner de leur passage.

  • Premier jeu : les enfants découvrent quels types d’indices on peut trouver : excréments, empreintes, restes de repas, restes d’animal, habitat (terrier, nid) et signes de passage (coulée, souille de sanglier…).
  • Deuxième jeu : Reconnaitre un certain nombre d’objets, un crâne de blaireau, une pelote de grand-duc ; un bois de chevreuil… (Explication de pelote de rapaces).
  • Découverte du film obtenu par la caméra infrarouge installée près d’un terrier de blaireau pendant la séance précédente : pas de blaireau mais un chat est passé pendant la nuit !

La matinée s’achève par la projection d’une petite vidéo, montage des observations d’une caméra installée pendant plusieurs semaines près d’un ruisseau. Pendant le jour choucas, merles, martins pêcheurs viennent boire et la nuit s’est au tour de la fouine, de la genette et des loutres.

🐾 Après-midi départ pour la sortie sur le terrain

 Dans un premier temps les enfants cherchent les indices placés par les deux animatrices puis en petits groupes ils partent à la recherche d’indices « réels ».

L’après-midi se termine par le tri des récoltes avec l’aide des documents fournis.

____________
Compte-rendu de l'accompagnatrice Jacqueline Taillandier, présidente de l'A.R.B.R.E.

Vendredi 7 octobre 2022

Observation des insectes et petites bêtes avec Emilie et Khelia

🐜 À 14h les 24 élèves de CP de Mme Vaxelaire étaient réunis en classe pour un petit rappel des informations apprises le matin sur les insectes et petites bêtes, avec Emilie et Khelia. Ensemble, ils avaient observé les planches offertes aux Ecologistes par un généreux donateur, et pu ainsi distinguer les insectes à 6 pattes des autres petites bêtes. Leurs dessins à partir de ces données étaient épinglés sur des tableaux au mur, et une superbe photo de sauterelle brillait sur un grand écran, devant le tableau.

5 mamans et papas étaient venus accompagner la promenade, c’est donc un groupe de 24 enfants et 9 adultes (en comptant Louise, vice-présidente de l’ARBRE, Isabelle Vaxelaire, Emilie et Khelia) qui se sont mis en route destination les prairies et petits bois à l’ouest de Beaulieu, à moins de 500 mètres de l’école.

Installés en grand cercle, tous ont écouté les instructions des Ecologistes avant de se répartir en groupes de 4 ou 5, guidés par les parents, pour aller ramasser des insectes ou petites bêtes et les placer délicatement dans des boîtes transparentes, à rapporter ensuite sur un drap, à l’intérieur du cercle.

Une heure plus tard, les boîtes rapportées comptaient 14 insectes, 5 arachnides, 2 mollusques (limace, petit escargot), un crustacé et 1 myriapode (poisson d’argent). Après une minutieuse observation de leurs prises (passablement stressées dans leur petite boîte transparente !), les enfants ont dessiné chacun un des prisonniers avant leur libération dans la nature.

Cette sortie était aussi l’occasion d’aller observer le piège photo installé dans un endroit secret par Khelia, à proximité d’un terrier de blaireaux. Lors de la prochaine sortie, le 3e vendredi d’octobre, la caméra dévoilera les photos prises pendant la nuit, et nous saurons alors si le terrier était ou non habité… affaire à suivre, donc – info interdite aux chasseurs qui les massacrent sans pitié ! (NDLR)

____________
Compte-rendu de l'accompagnatrice Louise Achard, vice-présidente de l'A.R.B.R.E.

Vendredi 30 septembre 2022

Première journée sur les trois interventions planifiées avec les Ecologistes de l’Euzière à l’école de Beaulieu pour les élèves de la classe de CP de Madame Isabelle Vaxelaine.

Une journée consacrée à la découverte des végétaux

🌿 En classe

Jacqueline Taillandier, présidente de l’ARBRE, explique aux enfants l’objectif et l’organisation de cette journée. 

Emilie Lenglet, l’animatrice des écologistes de l’Euzière, introduit le sujet en faisant participer les enfants sur une énumération des différents végétaux.

☘️ Départ en sortie

Petit chemin derrière l’école, la classe rejoint l’espace verdoyant prévu pour passer la journée, accompagnée de la maîtresse, Emilie, trois Papas et moi-même.

  • Tous assis en ronde dans l’herbe, Emilie présente et explique à l’aide de dessins sur un tableau la composition d’un arbre (racines, tronc, branches feuillage, tige…), d’un arbuste, d’un arbrisseau, des herbacées.  
  • La chasse aux plantes ; en 4 groupes, les élèves partent (dans une atmosphère bien joyeuse) trouver dans la nature des éléments précités, puis rassemblement pour fixer leurs récoltes sur une feuille et en dessiner les différents éléments (feuille, tige, fleur, fruit …).
  • Pause goûter
  • Tableaux couleur : sur un petit carton adhésif, les enfants ont collé des petits végétaux de couleur (fruits, fleurs…), et ont produit de réelles œuvres d’art très imaginatives (voir photos).
  • Pique-Nique
  • Mon moment à moi (après le repas) ; chaque enfant va passer un moment seul dans un endroit qu’il a choisi puis moment de partage en cercle, chacun s’exprime sur son ressenti.
  • Récolte de fruits colorés diversifiés : les 4 équipes du matin, toujours très animées, ont pour mission de récolter le maximum de fruits différents et colorés, qu’ils viendront ensuite disposer sur un drap blanc par catégorie.

Et pour terminer… deux équipes créent un « Land Art » avec tous les matériaux récoltés (fruits colorés, fleurs, feuilles, petites branches, cailloux, coquilles d’escargot …). Un enfant s’allonge sur le sol dans une position de son choix, et ses camarades le dessinent à l’aide de petites branches ou de cailloux, puis la silhouette est « remplie » avec les éléments récoltés précédemment. (Voir photos).

🌿 Retour à l’école – récréation –

Le calme revient, les enfants sont assez fatigués !!! Emilie les intéresse à la constitution et la vie du fruit et de ses graines (les fruits servent à faire voyager les graines…).

____________
Compte-rendu de l'accompagnatrice Évelyne, membre du conseil d'administration de l'A.R.B.R.E.

Rejoignez 73 autres abonnés

Éducation à l’environnement

Intervention des Écologistes de l’Euzière

3 journées à Beaulieu

Classe de Mme Hélène Guéry 6 CP/18 CE1

1re journée : qu’est-ce que la garrigue ?

🌿En classe
Sur une feuille blanche, chaque enfant dessine ce qu’est pour lui la garrigue et ses habitants suivi d’un temps d’échanges.

🌿Départ en sortie
• Le rallye des 5 sens ; c’est la découverte de la garrigue à travers les sens.
• La chasse aux plantes ; en binôme, les élèves ont une liste de plantes et d’éléments à trouver dans la nature puis rassemblement pour trier déterminer et discuter autour des adaptations des plantes face  aux enjeux méditerranéens.
• Mon moment à moi (après le repas) ; chaque enfant va passer un moment seul dans un endroit qu’il a choisi puis moment de partage en cercle, chacun s’exprime sur son ressenti.
• Création d’herbiers ; chaque élève a une plante différente et lui fabrique une fiche d’identité. La mise en presse se fera au retour à l’école.
• Jeu le béret nature ; 3 équipes sont constituées et les joueurs sont numérotés de 1 à 8. L’équipe marque un point si le joueur associé au numéro appelé réussit à se saisir de la bonne plante et à revenir dans son camp sans se faire toucher.

Retour à l’école, bilan de la journée.


2e journée : atelier de petites bêtes terrestres

🌿 Départ en sortie (après rappel de la séance précédente)

• Présentation du matériel de collecte et de son utilisation puis observation de ce qui a été attrapé et classification à l’aide du nombre de pattes et de fiches.
• Création de fiches d’identité, chaque enfant prend une petite bête pour créer sa fiche. On les relâche là où on les a trouvées.
• Repas suivi du moment à moi.
• Land’art : création au sol (par 2 ou 3) d’une petite bête à l’aide d’éléments naturels puis visite des oeuvres : chaque groupe présente la sienne.
• Pose du piège photo pour la semaine.

🌿Retour en classe

• Création de pièges à abeilles solitaires qui seront installées dans la cour de l’école.
• Bilan  de la journée.


3e journée : les animaux d’ici

🌿En classe

• Quels sont les animaux d’ici ? Quels sont ceux qu’on ne voit pas ? Pourquoi ? Comment peut-on savoir s’ils sont là ?
• Jeu de traces et indices de présence animale ; classement de photos en différentes catégories (excréments, empreintes etc…).
• Musée des traces et indices d’animaux ; chaque élève a un numéro, il doit retrouver l’objet correspondant disposé sur une table et essayer de retrouver de quoi il s’agit et à qui ça appartient.

🌿Départ en sortie (après le repas)

• À la recherche des traces et des indices; par petits groupes,  munis de fiches d’enquête et d’un empreintoscope, ils partent à la recherche de traces et d’indices.
• Démonstration d’une prise d’empreinte avec du plâtre.
• Récupération du piège photo.

🌿Retour en classe

• Lecture du piège photo (Galerie photos ci-dessous).
• Récapitulatif au tableau : on écrit tout ce qui a été fait pendant le projet.

–> Diaporama photos prises durant ces 3 journées :


———————————
CR de Catherine Fels, membre du CA de l’ARBRE.

Rejoignez 73 autres abonnés

Éducation à l’environnement

Mardi 29 mars 2022

École maternelle « Les Esquirolles » à Beaulieu

Dans le cadre du projet Arboebio sur le thème : les petits insectes de notre environnement, Karine Montalvo a sollicité l’association le mardi 29 mars 2022 pour faire une animation d’une heure sur les insectes pour les élèves de maternelle en moyenne section.

Les conditions météorologiques n’étant pas propices à une sortie, Y. Caraglio a apporté des insectes vivants et des photos sur ordinateur. Des observations sur les fourmis ont été réalisées grâce à une caméra dont les images étaient projetées sur le mur en grand par un vidéo-projecteur.

Yves Caraglio anime « Les petits insectes de notre environnement ».

Cela a permis d’aborder le rôle de la température et de la lumière sur l’activité des insectes, de réviser le vocabulaire très rigoureux déjà acquis par les enfants (tête, thorax, abdomen, mandibule, antenne) et de préciser la position et le rôle des yeux et des antennes en s’aidant de photographies réalisées par les enseignants.

Yves Caraglio transmet ses connaissances aux enfants.

La comparaison de la fourmi avec un autre insecte (le Gendarme) a posé la question de l’organisation des insectes en trois parties et la localisation des ailes. L’utilisation de photos projetées sur l’abeille, le Bombyle, les Polistes ont favorisé les questions et échanges sur le rôle des pattes avec des brosses chez l’abeille, la différence du nombre d’ailes entre les mouches et les abeilles, les papillons et enfin la relation entre la chenille (observation directe et sur écran) et le papillon (retrouver le nombre de pattes et la segmentation en trois parties du corps de la chenille et du papillon).

Les enfants ont bien participé et nous avons convenu avec la professeure des écoles et l’atsem d’une sortie sur le terrain en mai.

_______________________
Yves Caraglio, botaniste.

Animation Écologistes de l’Euzière

CP-CE1 école primaire de la Jasse à Beaulieu

Cette année, notre association a permis aux élèves de CP-CE1 d’Isabelle Vaxelaire de bénéficier de 2 journées d’animation par les Ecologistes de l’Euzière.

1ère journée : mardi 12 octobre 2020

La journée commence par une prise de contact en classe, présentation des animateurs Emilie et Romain et de l’association A.R.B.R.E puis interrogation des enfants sur leurs représentations.
Romain commence une classification : les « petites bêtes », les plantes, les arbres et les animaux.
Départ vers la « friche » sous la Croix de Mission.

La journée sera consacrée à l’étude des végétaux

Dans un premier temps, en grand groupe, un peu de vocabulaire sur les arbres (racines, tronc, branches, feuilles…) puis, en observant autour d’eux les élèves essaient de faire la distinction entre arbre, arbrisseau et herbacés ; cela est parfois difficile de faire la différence entre un petit arbre et un arbrisseau.

  • La classe est maintenant divisée en deux puis chaque animateur forme 3 groupes : les arbres, les arbrisseaus et les herbacées. Chaque groupe doit rapporter un maximum d’éléments caractérisant, ces éléments étant disposés sur un tableau représentant les différents étages, au plus haut les arbres puis les arbrisseaux et les herbacées.
  • L’activité se termine par une séance de dessin individuel d’ un des éléments collectés
  • C’est maintenant l’heure du pique-nique qui se déroule dans un calme relatif…
  • Un temps de récréation est organisé, Emilie et Romain invitent les enfants à découvrir le lieu soit en observant insectes ou plantes avec une loupe soit en fabricant des petits tableaux sur un papier collant.
  • Pour finir la maitresse continue une lecture commencée en classe.

L’après midi commence par un long moment pendant lequel chacun est seul ; les enfants peuvent dessiner, écrire ou ne rien faire…
Les activités reprennent :

  • Ces arbres, ces arbrisseuax ont des fruits que nous allons récolter ,toujours en petits groupes.
  • De retour en grand groupe ces récoltes sont triées par couleurs, formes…mais pourqoi faire ?
  • Romain désigne 2 enfants qui vont s’allonger au sol dans la position qui leur convient, les autres enfants définissent, avec des cailloux, les contours.
  • Les fruits triés auparavant vont servir à faire de magnifiques land art 

La sortie se termine vers 15h30, il est temps de rentrer à l’école pour mettre en commun toutes les découvertes de la journée.

Éducation à l’environnement

Projet ARBOPOLIS

La valorisation d’arbres fruitiers locaux

L’association A.R.B.R.E dans le cadre de sa mission d’éducation à l’environnement participe avec les écoles de Beaulieu et de Restinclières au projet de recherche ARBOPOLIS mené par l’Institut de Recherche et Développement (IRD) de Montpellier et qui porte sur les représentations mentales que les enfants ont des arbres fruitiers. Ce projet est mené initialement au Cameroun.

1re phase
Les enfants dessinent un arbre fruitier
et recueille de leurs commentaires. 

Mars 2019
  • Moyenne section de maternelle à Beaulieu : jeudi 14 mars le matin
  • Moyenne section de maternelle à  Restinclières : vendredi 15 mars matin
  • Grande section de maternelle à Restinclières : vendredi 15 mars après midi
  • CM1 Beaulieu : lundi 1eravril après midi 

Cette première étape sera suivie d’un apport de connaissances par Yves Caraglio au retour des vacances de printemps puis de la réalisation d’un second dessin.
Une sélection de dessins fera l’objet d’une exposition à l’occasion de « Regards croisés« .

2e phase
Apport de connaissances
sur le figuier.

Lundi 6 mai 2019

3e phase
Un nouveau dessin d’arbre fruitier a été demandé aux élèves.

Lundi 2 juin 2019

Bilan à venir…

Le 14 juin deux séances auront lieu en maternelle à Restinclières et une séance en maternelle à Beaulieu.

Sortie nature avec les écoliers

BEAULIEU lundi 15 avril 2019

Lundi 15 avril la classe du cours préparatoire de Laurence Orlandini de l’école élémentaire La Jasse à Beaulieu participait au projet associatif de découverte de la nature avec « Les écologistes de l’Euzière » et ses animatrices nature Mathilde et Julie.

Lorsque les animatrices demandent aux enfants « Est-ce que vous savez pourquoi nous sommes là avec vous aujourd’hui ? » et bien Sarah, Thomas, et chacun des petits élèves du cours préparatoire à tour de main levée s’expriment : « Pour connaître des nouvelles bêtes« , « Pour nous accompagner« , « Pour apprendre à respecter la nature« . Ainsi le dialogue se met en place, les intervenantes peuvent expliquer leur métier d’animatrice nature : faire découvrir la nature en partageant leurs connaissances avec les gens.

Devant l’impatience des enfants à faire la classe dehors, Mathilde et Julie demandent aux élèves de dessiner un insecte de leur mémoire. Papillon, fourmi, mouche, coccinelle, millepatte, abeille, scarabée, araignée poilue sont représentés. 

Et tous ensemble ils découvrent que sur les dessins il y a des bêtes avec des antennes, sans antennes, sans pattes, avec beaucoup de pattes. Alors Mathilde et Julie disent qu’il est temps de sortir pour allez découvrir qui a quoi et combien.

La maîtresse rappelle les règles à ses élèves, forment deux groupes, et hop nous voilà partis accompagnant la classe à cette journée en extérieur que l’association A.R.B.R.E. se fait un honneur de rendre possible pour sensibiliser et éduquer à l’environnement proche. Il y avait des parents accompagnateurs, et pour représenter l’association A.R.B.R.E. Le matin c’est Sylvie Amilien qui était présente, relayée par Yves Caraglio l’après-midi.

Arrivée sur le lieu de l’exploration – une magnifique clairière en contrebas de la table d’orientation- les animatrices ont distribué des boîtes à Petri (facilement manipulable) et des boîtes à loupe. Il y avait aussi a disposition un filet fauchoir et un filet à papillon.

Collée sous une pierre nous découvrons une oothèque qui est la ponte d’une mante religieuse. Un petit crapaud aussi a fait la curiosité de tous !

Les enfants ramènent sur un drap blanc à l’ombre leur boîte pour ensuite en faire l’observation, et ainsi acquérir des connaissances. En effet les enfants découvrent que les insectes ont 6 pattes et deux antennes, et que toutes les autres bêtes attrapées font partie d’un classement : zéro patte = mollusque (escargot) et amnélide (ver de terre), plus de 20 pattes = myriapode (mille pattes), entre 10 et 20 pattes = crustacé (cloporte), et 8 pattes = arachnide (araignée). La classe remplie des fiches d’identité des bêtes récoltées, puis les relâchent.

Après le pique-nique très apprécié, l’après-midi à démarré avec un temps seul et sans parler pour prendre conscience de la nature autour de soi ; une feuille avec des éléments à remplir a été distribuée si l’enfant le désirait.

Ensuite deux activités se sont succédées l’une sur la recherche de matériau pour alimenter le futur terrarium qui sera mis en place à l’école (élevage d’escargots et de cloportes qui décomposent la litière des feuilles mortes), l’autre sur la confection d’un tableau nature : collage d’éléments collectés  (fleurs, feuilles, restes de coquilles, mousse…) sur un petit carton adhésif.

Puis retour dans la classe pour continuer des activités en salle avec les deux animatrices.


L’article paru sur le Midi Libre le samedi 20 avril 2019 en lien ici.